PME AFRICAINES ET EUROPEENNES POUR UNE COOPERATION ACCRUE
La signature d’un mémorandum le 21 mars 2019 à Bruxelles entre PME africaines et européennes marque un pas important dans la coopération nord-sud.

Créer des ponts entre entrepreneurs africains et européens afin de favoriser les échanges d’expériences. Tel est visiblement le défi qu’entendaient relever les initiateurs du sommet UE-UA des petites et moyennes entreprises qui s’est tenu les 21 et 22 mars à Bruxelles (Belgique) et au cours duquel un mémorandum a été signé entre Pme africaines et européennes. Occasion également pour les patrons (européens et africains) de discuter de diverses problématiques relatives à leurs secteurs d’activités respectifs avec pour point d’ancrage la thématique « entreprise à valeur partagée et le rôle des PME dans la coopération internationale UE- Afrique ». Selon le Dr DIOMANDE Moussa Elias Farakhan, 1er vice-président de la FIPME, qui y prenait part en qualité de représentant des petites et moyennes entreprises ivoiriennes, mandaté pour l’occasion par Dr BOGUIFO Joseph, Président de la FIPME, l’alliance Europe- Afrique au travers des Pme est le chemin à suivre dans l’esprit de la valeur partagée pour favoriser des partenariats entre ces deux continents afin de relever les défis du développement local et favoriser la croissance inclusive. Le but de cette alliance est d’ouvrir la voie à des collaborations plus solides entre Africains et Européens avec leur réseau d’affaires travaillant ensemble pour des échanges mutuellement pro tables.

« La Côte d’Ivoire à travers la FIPME vient de réussir un grand coup. Désormais, les Pme ivoiriennes sont membres du réseau européen des Pme », se réjouit le 1er vice-président de la FIPME qui a eu des échanges de haut niveau avec M. Mario OHVEN, président de la Durban BVMV Mitellstand Association, M. Maurizio CASASCA, président de la COFAPI (Confédération des petites et moyennes entreprises d’Italie) et avec M. Jean-Claude TCHATCHOUANG, executive direction at the World Bank Group. « Maintenant, il s’agit au niveau africain de mettre en place avec la bénédiction de nos autorités le African Sme Alliance organisation (Alliance africaine des petites et moyennes entreprises), regroupant toutes les associations africaines de tous les pays à l’image de la Confédération européenne de l’association des Pme. Cette initiative doit être portée par le gouvernement ivoirien via la FIPME auprès de l’Union africaine », espère Dr Diomandé.

Faciliter les investissements

A travers la formalisation de la coopération entre Pme africaines et européennes via ce mémorandum, il s’agit entre autres, d’instaurer la confiance entre les PME africaines et européennes, de développer continuellement le réseau et d’établir des contacts directs entre les PME des deux continents; de renforcer le degré et la voix des associations de PME en Afrique et en Europe; formuler des objectifs communs en matière de politique économique et de développement aux niveaux intercontinental, continental, régional et régional permettant d’intensifier la coopération économique entre tous les signataires; d’encourager la politique d’investissement de l’Europe vers l’Afrique et de mobiliser des fonds pour soutenir les réformes économiques par la fourniture d’une assistance concrète aux entreprises et entités commerciales. Mais, plus concrètement, ce mémorandum devrait, à en croire le représentant de la FIPME à ce sommet, permettre aux Pme africaines de bénéficier de l’expertise de leurs homologues européennes. Des Pme ivoiriennes pourront plus facilement avoir des marchés sur le marché européen grâce à ce mémorandum et vice-versa, en est convaincu Dr Moussa DIOMANDE Elias Farakhan.

Francis Kouamé