Plan de riposte au Covid-19/Dr Boguifo Joseph, président de la FIPME: «Les mesures sont rassurantes»
Les mesures d’accompagnement prises par le gouvernement dans le cadre de la riposte au Coronavirus sont rassurantes. Ces mesures fiscales, financières et sociales marquent un fort intérêt de l’État pour la sauvegarde des Pme qui représentent 98% du secteur privé ».


Ainsi s’est exprimé Dr Boguifo Joseph, président de la Fédération ivoirienne des petites et moyennes entreprises (FIPME), au cours d’une conférence de presse qu’il a animée le 10 avril, aux Deux-Plateaux. Le président Boguifo a reconnu qu’avant cette pandémie, les Pme ivoiriennes étaient dans une précarité économique.

« 64% des Pme ont une durée d’existence de moins de dix ans. Les structures de financement ne leur ouvrent leurs portes qu’après trois ans d’existence et il n’existe aucun financement de start-up. Les Pme vivent sous un poids fiscal important accentué par leur faiblesse organisationnelle et une rupture de compétences humaines, surtout pour les grandes entreprises. Nos Pme manquent de main-d’œuvre qualifiée et capable de propulser leur développement à long terme », a-t-il déploré avant de saluer le plan annoncé par le gouvernement le 31 mars dernier en vue de soutenir l’économie nationale. Dans ce plan, 100 milliards de FCfa sont destinés à appuyer les Pme.

Dr Boguifo Joseph estime que ce plan est une bouffée d’oxygène pour les acteurs du secteur d’autant plus que la crise sanitaire du Covid-19 a entraîné non seulement leur disparition mais aussi la faillite personnelle des promoteurs des Pme et provoqué une crise sociale au sein des familles, notamment celles des employés.

Toutefois, il s’est dit préoccupé par l’application du mode opératoire pour une meilleure prise en charge effective des difficultés que traversent les Pme. « La Fipme espère le respect de l’esprit de la communication du Premier ministre et la mise en œuvre de conditions favorables aux Pme. Nous demandons, de ce fait, au gouvernement un suivi rigoureux et une large implication des autorités publiques dans les mesures spécifiques aux Pme : fonds de soutien, report des échéances fiscales, fonds de garantie, fonds filières rentes, fonds filières vivrières, fonds secteur informel », a-t-il insisté.

Tout en rassurant le gouvernement de l’engagement de la Fipme avec l’ensemble des différentes faîtières de cette catégorie d’entreprise pour gagner la bataille contre le Covid-19.

Il a par ailleurs sollicité un plan spécifique Pme pour la sauvegarde du tissu économique national en vue d’éviter la transformation de cette crise sanitaire en une crise économique et sociale face aux risques de faillite des Pme.
 





Par EMELINE P. AMANGOUA

Source : Fraternité Matin